Art de la table : une fausse embellie