2,5 milliards d’euros de ventes perdus à cause des ruptures en France