Sur l’épicerie salée, le bio freine la catégorie