La consommation à l’épreuve de la sobriété