L’agroalimentaire plébiscite l’échantillonnage