Les distributeurs européens doivent investir 500 milliards d’euros pour assurer leur avenir