Moral des ménages : statut quo