Le catman dans la ligne de mire de l’Autorité de la concurrence