Paul de Montvalon, président de l’Office du Lait National

la phrase