Moins de junk tech, plus de paroles