La réponse de Frédéric Lefebvre