Jacques Diouf, directeur général de la FAO

la phrase