Distriplus : Dans un contexte économique difficile, les perspectives de fin d’année s’annoncent-elles moins bonnes que l’année dernière ?