De l’art d’accommoder les restes