L’Angélus : So british